Macros

> > Macros
Plus vous vous perfectionnez dans le maniement de votre arme, plus vous développez de nouvelles compétences et sortilèges puissants pour vous illustrer au combat. Mais comment briller en société si, saisi par la sournoiserie d'un ennemi, vous vous trompez malencontreusement d'attaque ? Et que se passerait-il si, dans un moment de panique inexpliqué, plusieurs de vos camarades tombaient inconscients en pleine bataille ? S'en serait probablement fini de votre superbe et de votre sang-froid...

Heureusement, les macros sont là pour vous aider à gérer les moments de crise, tout en vous simplifiant la vie pour devenir le Guerrier de la Lumière (ou des Ténèbres) dont tous les petits éorzéens s'inspirent ! 

B.A.-BA d'une macro

La macro est une fonctionnalité disponible dès vos premiers instants en Eorzéa. Elle permet aux aventuriers - quel que soit leur niveau, leur classe ou leur progression - de créer des enchaînements d'actions diverses et de les regrouper sous une seule icône. Il est possible de combiner des techniques d'armes, d'artisanat ou de récolte ; de diffuser des messages sur les canaux de discussion en un clique ; de cibler des ennemis ou des coéquipiers en un clin d'oeil ; de réagencer votre fenêtre de jeu, et bien d'autres choses encore !


Le menu Macros, que vous trouverez dans l'onglet Système, se compose comme ci-dessus. Sur le panneau de gauche, vous disposez de 100 emplacements pour créer vos enchaînements. La partie de droite est quant à elle dédiée à la création et l'édition de ceux-ci. Un enchaînement peut comporter jusqu'à 15 lignes, et son nom ne peut excéder les 20 caractères. Chaque ligne correspond à une caractéristique ou une phase de votre enchaînement qui sera réalisée dans l'ordre de saisie, c'est-à-dire de la première ligne à la dernière.

L'écriture d'une macro est relativement simple, à condition de connaître et de respecter une certainement nomenclature, que vous trouverez un peu plus bas dans cette page. Commencez par sélectionner l'un des 100 emplacements disponibles. Son numéro n'ayant aucun incidence sur la macro elle-même, vous êtes libres de faire comme vous le souhaitez, et de dédier par exemple une dizaine à une discipline bien précise. Une fois votre choix arrêté, vous pouvez nommer votre macro et lui attribuer une icône. Pour se faire, cliquez sur le carré à gauche du nom. Une fenêtre s'ouvrira pour vous proposer quelques icônes. Si elles ne vous conviennent pas, vous pouvez saisir sur la première ligne de votre macro la commande « /macroicon » suivi de l'action dont vous voulez reprendre le symbole mise entre guillemets. Par exemple, sur l'image ci-dessus, l'icône Couperet de justice a été reprise pour illustrer la macro grâce à la commande « /macroicon "Couperet de justice" ». Ceci fait, vous pouvez vous atteler à l'écriture de votre macro.

Il existe deux types d'écriture de macro, à adapter selon votre classe et l'objectif de votre enchaînement :
  • Les macros /wait : elles permettent entre-autre d'appuyer une seule fois sur votre macro pour effectuer un enchaînement complet en prenant en compte le temps de recharge de vos actions. La commande « /wait » doit toujours être suivi d'un chiffre adéquat. Si celui-ci est trop court, l'enchaînement se brise et les actions mentionnées sur les lignes suivantes ne seront pas effectuées. S'il est trop long, vous perdrez de votre dynamisme au combat.
  • Les macros spam : cette méthode consiste quant à elle à appuyer plusieurs fois sur votre macro pour effectuer toutes les actions qu'elle contient. Ce modèle est pertinent pour les enchaînements qui demandent des pré-requis, comme les postures des pugilistes. Mais attention, vous devrez absolument organiser vos lignes dans le sens inverse d'une macro ordinaire ! C'est-à-dire placer la première action de votre enchaînement sur la dernière ligne. En effet, à chaque fois que vous cliquerez sur votre macro, c'est l'action la plus "haut placée" et dont les pré-requis sont débloqués qui s'activera.  Si vous mettez Volée de coups (3) en première ligne, suivi de Coup de poing direct (5), c'est Volée de coups qui s'effectuera à chaque clique, même si vous avez changé de posture, car c'est l'action la plus haut placée dans votre macro et elle ne nécessite pas de pré-requis. Elle est donc prioritaire sur toutes les autres actions.

Commandes textuelles

Les commandes textuelles, ou text commands en anglais, consituent le premier élément de vos lignes de macro. Ce sont elles qui vont initer l'action à faire dans votre macro. Il en existe une très longue liste, que vous pouvez retrouver directement en jeu. Aussi, nous allons nous contenter de lister ici les plus intéressantes (et donc les plus communes).

Mode de discussion
  • /say ou /s : permet d'écrire dans le canal dire
  • /party ou /p : permet 

Commandes de ciblage